Où va l’argent ? -Vu dans le Diplo

Avec le développement de l’ingénierie financière et le démantèlement des cloisonnements mis en place après la crise de 1929, les banques se sont métamorphosées en « conglomérats financiers ». Elles interviennent désormais dans plusieurs métiers : la banque traditionnelle, mais aussi les activités de marché (banque d’investissement) et l’assurance (risques incendie, accidents, assurance-vie). Elles ont grossi. Devenues « too big to fail » (trop importantes pour faire faillite), elles obligent les autorités à les secourir en cas de difficulté — sauf à créer un risque « systémique ». La taille des grands groupes bancaires leur confère un pouvoir économique et politique considérable : ils contrôlent les marchés, font pression sur les entreprises et les Etats en menaçant de spéculer sur leur dette. Cette nouvelle dimension leur permet d’accroître leurs revenus, mais les incite à prendre plus de risques, ce qui conduit à déstabiliser l’ensemble du système.

 

Cécile Marin & Dominique Plihon, octobre 2011

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s