L’influence du temps de parole des candidats.

5270405194_c0d8bf595c_o.jpg

By Fish Gravy Licence CC

 

Le CSA a publié une étude sur le « temps de parole » des candidats, lors de l’élection présidentielle de 2012, il s’agit des interventions directes des candidats, qu’il ne faut pas confondre avec les « temps d’antenne » que sont les programmes centrés sur les candidats et leurs soutiens.
Ces temps de parole sont repris et illustrés par le document joint publié dans Paris Match.

Conclusion: le temps de parole est très proche du score du candidat.

CSA temps de parole

Les médias (télévision, radios généralistes, télévisions d’information continue) modèlent le résultat du scrutin.
Les médias sont aussi capables de créer ex-nihilo des intervenants politiques que la population ne penserait jamais à aller chercher, par exemple Le Pen Père, qui fut lancé par la télévision.
Sans les médias Le Pen Fille, et le FN, ne seraient pas dédiabolisés.

Avec des médias libres, chacun saurait le parcours des Le Pen, leurs relations avec les groupes néonazis ou fasciste européens, leurs démêlées avec le fisc, ou leur placements à l’étranger: nous savons de la première femme de Le Pen, Pierrette, qu’un compte a existé en Suisse. http://www.ina.fr/video/MAC8805060118
Il est paradoxal que les radios et télévisions nationales, le groupe France Télévisions et Radio France, aient participé à ce processus de dédiabolisation.
Quant à la méthode, il suffit de prêter l’oreille à la matinale de France Inter, Patrick Cohen invite Marine Le Pen et ses proches et, quand il ne les invite pas… il en parle avec ses autres invités. De plus, pour montrer combien ces gens-là sont gentils, il nous donne des informations anodines, par exemple nous avons su que Marion Maréchal Le Pen avait « coupé la galette des rois ».
Un signe du pouvoir exorbitant de ces journalistes, est l’attitude des invités. Par deux fois le rédacteur de cette note a entendu Christiane Taubira remercier pour son invitation à l’antenne!
Un ministre de la République remercie un journaliste de l’inviter sur la chaine de radio de la République !
Il est temps d’inverser les normes, et que Patrick Cohen et ses confrères de la télévision nationale, se sentent honorés et redevables de la mission et des confortables salaires que leur assure la République.
En particulier on aimerait qu’ils nous aident à comprendre les idées de leurs invités, plutôt que de se faire valoir avec leur invité traité comme un punchingball.

JP R

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s