Cher ami communiste, cher lecteur de l'Humanité.

9065783082_45bb4c339e_o

Cher ami communiste, cher lecteur de l’Humanité.

Cher Assan, cher Paul Jean Léon,

 

Assan, je lisais votre commentaire dans mon Humanité du lundi 23 mai 2016, j’écris « mon Humanité » car je lis ce journal depuis plus de 50 ans. Vous dites, ou on vous fait dire, page 6, que « Le Front de Gauche a échoué en raison du manque de dialogue et de l’anticommunisme de Mélenchon. On peut le relancer s’il repose sur un respect mutuel ».

Je vais vous faire une confidence, avant de rejoindre la démarche de Jean-Luc Mélenchon, je me suis dit: qui c’est ce type? Et depuis 2012 je lis attentivement à peu près tout ce qu’il écrit, et je me régale de ses conférences. Alors, si vous pouvez me donner une seule référence à une prise de position anticommuniste et publique de JL Mélenchon, je suis preneur.

Pour tout vous dire, je me tiens aussi informé soigneusement des positions et des actions du Parti Communiste, je fais connaître mon Humanité, le meilleur journal sur la place, et je regarde aussi les interventions des orateurs de votre Parti.

Et bien, je ne trouve pas dans l’Humanité matière à ce que vous, Assan, soyez informé de ce processus qui se développe autour de Jean-Luc Mélenchon et, si vous vous en tenez à la presse et aux médias détenues par les neuf milliardaires, ou à la radio et les télévisions nationales, vous aurez du mal à vous faire une opinion.

On parle de « démarche personnelle », on regrette que Jean-Luc Mélenchon ait annoncé sa candidature sans prévenir personne, mais je me demande bien pourquoi aurait-il dû le faire? Quand Pierre Laurent a annoncé sa candidature comme tête de liste aux élections régionales, il n’a demandé avis à personne, et pour tout vous dire je pense qu’il était légitime que la tête de liste soit un communiste.

Pour continuer dans la confidence, les militants du Parti de Gauche n’ont pas été sollicités pour donner un avis, ils ont été prévenus comme tout le monde. À eux de voir si le projet proposé leur convient, de rejoindre des groupes d’appui, de contribuer à la réflexion et à l’action collective sans la pression des politiciens locaux dont plus d’un est décontenancé de voir que nous puissions agir sans ses précieux conseils.

J’ajoute que des candidats d’envergure, capable de devenir Président de la République, il y en a plusieurs autres à Gauche, mais aucun ne peut s’appuyer sur le socle de 4,5 millions d’électeurs réunis par le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon en 2012. Le bon sens c’est aussi de prendre en compte cela.

Je voudrais saisir l’occasion de cette lettre pour commenter l’intervention de Paul Jean Léon dans le courrier des lecteurs de l’Humanité du vendredi 13 mai. Paul Jean Léon voit trois tendances dans la « gauche de la gauche »: une première qui « veut éviter le pire », une troisième qui veut sauter par-dessus les échéances électorales, et une deuxième composée des « fans de Jean-Luc Mélenchon ».

Et Paul Jean Léon nous renvoie ainsi aux temps anciens, où nous étions fans de Jacques Duclos, de Georges Marchais, de François Mitterrand, mais aussi de Claude François, des Beatles et d’autres. Nous plébiscitions un homme, ou des acteurs, d’une manière irraisonnée, sans vraiment aller dans le détail de son projet.

Eh bien, ce qui est nouveau c’est que Jean-Luc Mélenchon n’a pas de fans, pas plus que Pierre Laurent!

Le projet initié par Jean-Luc Mélenchon et son équipe, agrège des gens que nous ne voyions plus dans l’action politique, tout heureux de prendre part à ces nouvelles pratiques.

Autant vous dire que, concernant les primaires, ils ont vite compris qu’embringués là-dedans, les premiers à être éjectés seront les communistes, puis les tenants du Front de Gauche, face à la meute des journalistes et commentateurs qui ont les moyens d’infléchir les choix et d’induire des décisions irrationnelles.

Alors me direz-vous: allons au contact des français pour comprendre leurs attentes, et rédigeons ensemble un programme. Je vous répondrai que, depuis 2012, nous avons eu le temps de les comprendre ces attentes et que, si nous ne les connaissons pas, c’est que nous ne faisions pas notre travail de militant. D’ailleurs je ne saurais trop recommander, à ceux qui seraient ignorants des problèmes des français, de lire l’Humanité; tout y est.

Pour ce qui concerne le programme, il nous semble de bon sens d’enrichir le programme du Front de Gauche 2012 et d’y ajouter ce que la conjoncture économique et écologique, et une prospective assez basique, obligent à ajouter. Et je suis sûr qu’entre vous et moi, il ne doit pas y avoir de divergence plus épaisse qu’une feuille de papier à cigarette!

L’urgence du moment c’est de construire quelque chose de nouveau qui nous permette d’accueillir cette immense population qui ne se déplace plus pour voter, désolée de voir les chicaneries au sein du Front de Gauche, ces alliances à géométrie variable où le Front de Gauche est oublié. Pensez aux Municipales de Paris: il est bien évident que le Front de Gauche aurait pu faire un score, et il aurait eu toute sa place au sein de la Municipalité.

Alors chers amis, enlevez-vous de la tête, que la démarche jlm2017 est irraisonnée (les fans!) et anticommuniste. Notre démarche est nouvelle et mérite d’avoir une meilleure place au sein de mon Humanité.

Et un dernier mot, nous n’agissons pas pour « éviter le pire », nous agissons pour gagner.

Et j’affirme que, si le Parti Communiste rejoint cette démarche, sans aller à Canossa, sans irrespect pour ce qu’est ce grand Parti: nous allons certainement gagner!

Cordialement,

JP Reyal

Pour nous rejoindre :  www.jlm2017.fr

 

Une réflexion sur “Cher ami communiste, cher lecteur de l'Humanité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s