Nous sommes chez nous !

28598356043_8dd9ea51a7_o

Crédit photo : via Flickr, licence CC

 

« Nous sommes chez nous ! « , c’est sous ces invectives qu’une jeune femme voilée a du quitter la plage suivie par ses enfants. Son crime : s’être coiffée le chef d’un bout de tissu.

Les arrêtés anti-burkini, comme ils sont nommés, fleurissent sur notre beau littoral. Un feuilleton de l’été dont nous nous serions bien passés… Si la stupidité de la chose imposait initialement le silence, l’ampleur qu’a pris la polémique nécessite aujourd’hui une réflexion, un apaisement et d’en tirer les enseignements.

Cette mesure visant à ne pas « perturber les bonnes mœurs » sur nos plages aura eu le mérite de mettre d’accord salafistes et racistes. Pour les premiers, la tenue en question n’est pas assez pudique, pour les seconds, « nous sommes chez nous ». Et c’est là le cœur du problème : voilà que le musulman lambda, le musulman du quotidien, celui qui se pense comme citoyen tout autant que musulman, va se retrouver peu à peu – et c’est là tout l’objectif de ces extrémistes – dans la position de devoir choisir entre son appartenance à la communauté nationale qui suppose l’humiliation consentie de ses coreligionnaires, ou l’alliance de circonstance avec des leaders d’opinion musulmans pour lesquels islam et politique sont indissociables.

Les attentats qui ont meurtri la France ces 18 derniers mois s’accompagnent d’une crispation de certains à l’endroit des français de confession musulmane, c’est une réaction humaine et compréhensible. Le rôle du responsable, qu’il soit politique, religieux ou médiatique, est d’apaiser le débat, de se recentrer sur les vrais causes et les vrais remèdes. Sommer sans cesse les français de confession musulmane de se prononcer pour ou contre telle ou telle mesure, polémique ou barbarie est absolument contre-productif. Non, les musulmans ne sont pas systématiquement comptables des actes inhumains de leurs « frères » en islam pour qui la religion n’est souvent qu’un prétexte à la violence.

J’ai une pensée pour ces policiers qui appliquent ces dispositions : je suis sûr que vous pouvez faire preuve d’intelligence et de discernement sans vous mettre en danger professionnellement. Nous avons tous gravés dans la rétine les images de cette femme se déshabillant devant des policiers municipaux, avant d’être verbalisée. Ces mêmes images qui nous ont ridiculisé dans le monde entier et qui sont autant de pain béni pour la propagande djihadiste.

La campagne qui nous attend se fera en partie sur le dos des musulmans, c’est plus aisé que de parler de dividendes excessifs, de TAFTA, d’écologie ou du chômage qui ne baisse pas malgré l’austérité qui nous est imposée. Il est important que notre candidat et tous ceux qui aspirent à une certaine honnêteté intellectuelle fassent preuve de pédagogie. Le débat ne doit pas s’orienter sur « l’islamité » de telle ou telle pratique, ça n’est pas le rôle du politique. En revanche, rappeler les principes de la laïcité bien comprise et déconstruire la bêtise raciste est capital. Sans oublier de redonner un peu d’honneur et de fierté à nos concitoyen musulmans, qui subissent encore bien souvent ces polémiques sans pouvoir y répondre.

Y.S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s